Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de marick

1 2 > >>

Articles avec #les marquises

Mardi 19 mars 2013,

Nous envisageons, après avoir visité Ua Pou  de filer vers Tahiti, car nous avons  problème de disques d’embrayage sur le moteur tribord et il ne serait pas prudent d’envisager le passage des passes aux Tuamotu avec un seul moteur ; de plus , il n’existe pas de possibilité de réparer en dehors de Tahiti , ou Raiatea , puis ensuite nous revenons aux Tuamotu  pour mi-avril car Gérard et Françoise nous rejoignent

Située à un peu moins de 30 MN au sud de Nuku Hiva, Ua Pou  possède un relief très particulier .Ua Pou signifie : piliers, et lorsqu’on la découvre on remarque de grands pitons qui surplombent l’ile lui donnant un aspect très étrange

Ses 2157 habitants sont presque tous regroupés dans le petit village de Hakahau au nord-est. le village est parait-il très accueillant et les habitants sont tous polyvalents : pêche,  cassé de coprah ,et artisanat :sculpture sur bois et sur pierre .Nous en avons déjà vu un échantillon au concours agricole de Nuku Hiva ou les artisans de Ua Pou étaient bien représentés  . impossible de s’ arrêter dans le petit village  car l’ Aranui 3  arrive et la goélette  prend toute  la place dans la petite baie,  le lendemain ce sera le Taporo , une autre goélette qui vient ravitailler l’ile .Nous pensons mouiller sur la côte ouest dans une  des nombreuses petites baies .

Changement de programme car une forte houle rend le mouillage difficile et l’accès à terre impossible en annexe , pas très réjouissant tout ça , alors, tant pis , nous allons poursuivre notre route , direction Tahiti à 770 MN au SO , en cette fin de journée de mardi , cap aux 225 avec traversée    de l’archipel des Tuamotu aussi appelé , l’archipel dangereux .

Salut belles Marquises, posées dans cet océan Pacifique, qui vous relie et vous divise aussi, ce fut un enchantement

La nuit est déjà tombée, reprise de la vie à bord  en navigation, quarts, bleu infini, météo , vent , cap , sommeil en tranches, etc… 

Jeudi , journée à grains

Journée chagrin

Jeudi  sans vent

Pas cool , vraiment !

Alors , je dis

Vivement demain

Vendredi, idem !

Samedi matin, au petit jour, Eole de retour avec un soleil radieux et la mer bien bleue , nous laissons Ranguiroa à tribord , et continuons vers Papeete,  le vent est de retour et régulier , nous permettant de glisser vers Tahiti avec beaucoup de plaisir . Dimanche matin , au petit jour , l’ile nous accueille , avec en arrière plan , Moorea

 nous resterons à la marina Taina pour réparer et peut être aussi caréner  Marick . il semble que les liaisons internets soient meilleures, alors plus de photos à vous offrir

Jeudi 28 mars 2013

Nous sommes  bien installés maintenant à la marina , pour le moteur , rien n’est encore réglé , nous en saurons peut être un peu plus samedi matin   , par contre les liaisons internet  ne sont pas extra , trop compliqué pour le moment de vous charger les photos , mais ça viendra !

Alors ,  Joyeuses Pâques 

      

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

Nous sommes arrivés dimanche matin à Tahiti , et nous apprécions l escale , cependant , les connections internet sont instables , donc très difficile de charger les photos , on cherche des spots plus fiables
On vous racontera tout ça
À bientôt

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

Nous sommes donc maintenant dans les iles du nord des Marquises depuis déjà plus d’une semaine !

La difficulté à avoir une bonne connection internet, combinée à un temps qui passe trop vite et voilà, je n’ai pas publié sur le blog, et pourtant , il y a tellement à dire !

Nous sommes donc « montés »à Nuku Hiva, environ 75 MN par une journée sans vent, mais avec quelques grains au loin qui nous ont donnés un ciel magnifique, et avons posé l’ancre dans la baie de Tiaohae vers 23h3O le 7 mars . Nuku Hiva , est la plus grande et la plus importante des iles Marquises, 30 km de long sur 20km de large, le mont Tekao ,est le point culminant de l’ile à plus de 1200 m , c’est aussi la plus peuplée , 2660 habitants , la majorité résidant à Taiohae .

Taiohae est nichée dans une vaste baie , et est un « village » , c’est ainsi que les habitants la nomme , très accueillant .Près de la petite jetée où on débarque on trouve le marché aux légumes ,le syndicat d’initiative et le marché artisanal , avec de vrais objets marquisiens fabriqués devant nous par les hommes et les femmes ; et justement les femmes occupent une place importante dans la société , et le 8 mars , elles organisaient une journée de savoir-faire et le soir , spectacle de danse , ou plus tôt d’endurance , car pendant 2 heures , une cinquantaine de femmes de tous âges , toutes tailles , se sont fait plaisir en dansant sans interruption  pour notre plus grande joie !C’était fête au village , avec un diner organisé , ambiance kermesse garantie , chaleureuse et familiale. Et le lendemain, autre soirée, et là ce sont les hommes qui font le spectacle, on y sera aussi, et on commence à être reconnu et salué par les marquisiens, et j’aurai droit à la jolie couronne de fleurs !

La semaine suivante, on a de la chance , semaine du concours agricole des iles du nord , avec exposition d’objets artisanaux , concours du plus gros régime de bananes , de fleurs , de légumes , du couple de chèvre , de bœufs , cassé de coprah , etc etc …donc de l’animation authentique , et toujours une population calme , tranquille , sans bruits excessifs , une ile sans aucun panneau publicitaire , à l’écart de l’agitation du monde !!!!! On est donc complètement séduits

La découverte du reste de l’ile n’est pas en reste. Sur la route, on croise plus de chevaux sauvages que de voiture. A un marquisien à qui on demande s’il a un cheval, il nous répond qu’il en avait un, mais comme il a peu de temps pour s’en occuper, il l’a laissé en liberté pour qu’il se reproduise, et cette réponse on l’a eue plusieurs fois

Nous changeons de mouillage , vers l’ouest , Hakatea baie , le mouillage est calme et abrité , avec un ou deux bateaux  ;de temps en temps l’appel d’un petit chevreau perdu rompt le silence serein et ses appels sont touchants car semblables à ceux d’un jeune enfant .Le petit village de Hakaui blotti dans la baie est à quatre heures de marche AR de la cascade de Vaipo , 350 m , mais sans beaucoup d’eau en cette saison .Nous y allons ,accompagnés par un jeune du village , militaire français en permission , qui veut bien retourner voir la cascade de son enfance. Nous aurons pleins d’anecdotes et de souvenir et au retour, sa tante nous a préparé une bonne collation ; jus de citrons, caramboles, bananes séchées, mangues, et légume local cuit à l’eau salée et sucrée fort énergétique. le rhum guadeloupéen , pas encore complètement épuisé dans nos cales sera l’objet d’un troc : 1 litre contre 16 kg (seize !) kilos de citrons verts et pamplemousses , tout le monde est ravi !

Le lendemain, comme nous rentrons sur Nuku Hiva , nous proposons de ramener un autre jeune , qui doit accueillir sa belle-famille française, arrivant de France et qu’ il rencontre pour la première fois , il doit organiser le repas de fête . Il arrive chargé d’un sac de 80 kilos de citrons, deux sacs de coprah, une grosse glacière, la chèvre qu’il est allé tuer la veille au soir plus deux ou trois sacs ! Un jeune marquisien adorable, souriant, avec à son cou un collier de ses trophées de dents de sanglier !

Marick fait donc du transport de fret local !

Autre mouillage, dans la belle baie d Hanaho au nord-est et notre capitaine a pêché sur la route une très belle dorade coryphène !

Nous avons aussi parcouru l’ile, traversée du plateau de Toovi , vers l’aéroport , au Nord-Ouest ,, grandiose avec ses magnifiques pins , des paysages à couper le souffle et à l’est Taipvai , Hatiheu , charmant petit village d’une dizaine de maisons , au nord , bref , difficile de tout vous dire , tellement il y a de moments tous simples de rencontres , avec simplicité , et générosité

Pour résumer , chères Marquises, vous m’avez conquise !

 

 

 

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

mercredi, 26 février , c 'est le jour qu'a choisi "mémé Irène" pour tirer sa révérence et s'en aller ailleurs , mais ou , d'ailleurs?

mercredi , ya pas école , peut etre eole pour son fils patrick le marin , va savoir! mais mercredi , c'est bien , quand on a été instit toute sa vie finalement , tellement sa vie et celle de pépé Emile ont été consacrées et imprégnées de ces valeurs républicaines  de l'école  de Jaurès, quand l'enseignant en blouse grise surveillait d'un air attendri ces petites tetes blondes  qui seront l'avenir de la France des années 70 et à venir

Je ne vous ai pas connu à cette époque quand vous exerciez ce noble métier , seulement bien plus tard quand j 'ai rencontré votre fils et je vous remercie de m'avoir accueillie les bras ouverts .Moi qui ai eu du mal à me choisir un prénom , votre mère avait les deux miens : Marie Laetitia

nous n'étions pas là lors de votre départ , mais sachez que  souvent mes pensées vont vers  vous et vous souhaitent un long voyage dans la stratosphère , et je sais que souvent , un oiseau , un dauphin ou une étoile nous parlerons de vous;.....   

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

Exquises marquises !

Samedi 23 février 2013

Premier petit déjeuner dans la baie des Vierges ou Verges , à Fatu Iva , nuit un peu fragmentée ,sommeil entre coupé conséquence  des nuits de quarts , baie surprenante , avec une vierge et des verges , donc deux acceptions qui vont bien

Faut remettre les voiles  pour Hiva Oa pour faire l’entrée officielle en Polynésie, arrivée vers 14h 30 dans la Baie des Traitres( !bonjour l’histoire !). Quatre bateaux sont au mouillage dans cette baie tranquille, nichée au creux des montagnes.

Deuxième ile de l’archipel par sa taille, elle est le centre administratif et économique du groupe Sud des Marquises , 40 km de long sur 10 km de large ,c’est l’ile la plus fertile et la plus arborée , au relief torturé , avec des crêtes aiguisées et  de profondes et luxuriantes vallées ;les points culminants de l’ile sont à l’ouest :mont Temetiu , 1276 m , et le Feani 1126 m  Sa population est de 2660 habitants

L’accès au « ponton » est un peu compliqué et il faut mettre un grappin à l’arrière,  nous partons en stop à Atuona , à 3km , petite bourgade complètement endormie  en ce samedi après-midi , les quelques commerces sont quasiment tous fermés !IMG 5411

Dimanche découverte du cimetière niché sur les hauteurs avec  vue superbe, Brel  et Gauguin y séjournent en paix

Et lundi, c’est le vrai visage du bourg, avec ses nombreux picks up Toyota , véhicules incontournables, qui traversent le bourg et se rendent aux endroits stratégiques : la gendarmerie , la poste ou le postier connait les no de compte bancaire et accès internet  , le petit super marché , et les autres commerces

Je fais connaissance avec Véro la coiffeuse  un petit  air de Florence Foresti  qui vit ici depuis 17 ans, la seule coiffeuse des Marquises , qui donne des tuyaux pour les fruits et légumes absents des magasins et livrés directement par les producteurs ;au restau du bourg , on aura le contact de Sandra  qui pourra laver draps et serviettes , des infos utiles pour les mouillages dans les iles , un contact aussi  avec  la famille O’Connors , ancêtres irlandais , et qui cultivent pamplemousses , bananes   etc ….., le loueur de voitures , tout s’organise soudain et tout devient facile et extrêmement sympathique

Visite du centre culturel Gauguin, ou sont exposées de nombreuses copies de ses toiles , l’ espace culturel Brel au centre du village , c’est très émouvant de voir son avion « Jojo », restauré depuis quelques années avec une série de photos , de textes, alors que ses chansons sont diffusées , on ressent vraiment sa présence ! 

Nous partons à l’ouest à Taaoa , puis au nord à Hanaiapa, et à l’ouest , au bout du monde à Puamau , routes et pistes nous  emmènent  dans des sites d’une beauté incroyable , et sauvages à souhait  ,végétation luxuriante , on ramassera des mangues , des papayes , des avocats , au détour d’un lacet   des chèvres  sautent et escaladent  des pentes vertigineuses (pas de place pour un green de golf Christian !), des chevaux paissent tranquillement ,et  dans les petits villages bien fleuris et entretenus , on nous salue aimablement

 Il reste quelques traces de la civilisation « marquisienne »notamment à LIpona près de Puamau  sanctuaire religieux de 2 ha avec quelques tikis  toutefois moins impressionnants que ceux de l’ile de Pâques 

Jeudi , grande animation dans  le port , l’Aranui 3 , qui livre tous les 15 jours arrive vers 7 h du matin .La plupart des marchandises sont livrées par ce bateau , le fret aérien étant beaucoup plus cher

On a l’impression que tout le village s’est donné rendez-vous :foule de picks up ,  alignés en attente de récupérer sa livraison .de nombreux manitous , grands ,petits,  embarqués sur l’Aranui 3 effectuent les déchargements  selon un ballet très bien organise sous l’œil des gendarmes et militaires , mais tout est bon enfant

Sont déchargés , : voitures et de s’exclamer sur les attributs du nouveau véhicule , poteaux , gazinières  , bouteilles d’oxygène , et toute l’alimentation ,produits secs , boissons , produits d’entretien etc , etc ,cartons de papeterie etc , etc , etc  et sont rechargés les sacs de coprah séchés qui iront à Tahiti  , quelques fruits comme des sacs de pamplemousses  , l’arrivée de l’Aranui 3 rythme la vie de ce petit bourg et contribue à son activité économique et sociale 

Il est maintenant temps d’aller voir les autres iles , cap sur Tahuata,(l ’Aurore) ,tout près au S-O.,la plus petite ile habitée des Marquises (500 habitants)  ,nous mouillons dans la baie face au petit village de Hapatoni ,de nombreux dauphins viennent nous accueillir en faisant des cabrioles tout autour du bateau .Ils sont très nombreux dans la baie et c’est la première fois que nous rendant au petit ponton en annexe , nous sommes accompagnés par des dauphins . l’ endroit est  idéal pour bricoler sur Marick avec entre autre entretien des winches , re-fixation du watt and sea , et travaux de couture, nous descendons à terre et rencontrons quelques habitants d’une extrême gentillesse , Ils vivent de pêche , et fabriquent de nombreux objets artisanaux notamment sculpture sur os de vache , de bœuf , de rostre d’espadon , de bois, fabrication de monoï et huile de tamanu . Leurs réalisations sont aussi expédiées vers Tahiti , zone plus touristique, marché plus important  .

Nous avons besoin de citrons verts et il n’y en a pas à l’épicerie , mais on  nous les  offre car les citronniers poussent partout !et de plus on  nous offre  un régime de bananes !     

Dimanche, nous changeons de mouillage, plus au nord dans une petite baie bordée de sable  blanc et de cocotiers  , l’eau est chaude , 28 °, et transparente ………         

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

Petit topo de géo pour ceux qui comme moi n’étaient pas assidus quand ils devaient apprendre leurs cours de géo

Les iles de la Polynésie française  s’étendent sur un territoire aussi vaste que celui de l’Europe Répartie entre 7° et 28 ° de latitude sud et entre 134 ° et 155 ° de longitude ouest elle est à la fois immense 2 500 000 km2et minuscule 4 167 km2 de terres émergées .

Elle fait partie d’un ensemble   au milieu de l’océan pacifique :  la Polynésie,  un vaste triangle de 10 000 km de côté entre les iles Hawaii, la Nouvelle Zélande et l’ile de Pâques dont tous les premiers habitants sont Polynésiens

La Polynésie  française se compose de cinq archipels :  l’archipel  de la Société( Tahiti , Bora Bora , Taha , Raiatea , Huahine , Maupiti  , Moorea ), l’archipel des Tuamotus (78 atolls, dont Rangiroa, Manihi ), l’archipel des Gambiers , l’archipel des Australes   et l’archipel des Marquises , isolé des autres archipels à 1 500 km au N-N-E de Tahiti ,  et le premier que nous allons découvrir

« Te Henua Enana », la terre des hommes  le nom marquisien , s’ étend sur 300 km du nord-ouest au sud-est, elle compte douze iles dont six seulement sont habitées ;la population , au recensement de 2007 compte 8656 habitants  

Voilà, ça permet de situer un peu le cadre de l’action des 6 prochains mois  !

  

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

Jeudi 21 février 2013

Ca commence à sentir l’arrivée, d’ici 48 h, on devrait apercevoir Les Marquises

Toujours vent arrière à tirer des bords , dans une mer un peu capricieuse , houle trois-quarts arrière ou  un peu de travers  , nous avons eu un « un grand frais »  avec une mer forte ,dans la nuit de lundi à mardi , et la nuit a été un peu fatigante , mais  depuis nous avons bien récupéré ,

La mer  est dans l’ensemble assez imprévisible, et surtout le vent très changeant en cap et en force nécessitant des réglages constants

Mais   , bientôt les Marquises dans le cap !

On a choisi d’arriver à Fatu Hiva , dans la fameuse Baie des Vierges , ainsi rebaptisé par les missionnaires, car à l’origine elles s’appelait « baie des Verges « , oh my god   !  on va aller voir à quoi ressemble tout ça !

Vendredi 22 février  Fatu Hiva se devine à l’horizon, puis peu à peu ses contours se font plus nets , la joie , la satisfaction sont intenses !

Nous contournons l’ile pour aller mouiller dans la baie des vierges et à 17h30, l’ancre est posée dans cette célèbre baie, plutôt petite , ou se niche le minuscule village de Hanavave.

Le village semble endormi,   un seul autre bateau est au mouillage, nous allons avoir un magnifique coucher de soleil, alors champagne !   

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

Samedi  16 février 2013

Tout d’abord, bienvenue à Annah , fille d’Elodie et de Hervé, née ce vendredi  15 février , et félicitations aux heureux parents !

Nous en sommes à notre dixième jour de navigation et à 1079 MN de notre destination

Jeudi  navigation sous spi toute la journée sous un temps magnifique et une mer à peu  près rangée , Nous croisons un bateau , Nous mettons le génois la nuit   pour passer une nuit tranquille le vent est travers grand largue 

Vendredi matin , de bonne heure et de bonne humeur , nous décidons de remettre le spi , car nous sommes maintenant carrément vent arrière , il va falloir tirer des bords .et là , problème , une écoute mal placée ?, un spi trop vite envoyé , et ca m…..

Résultat le spi se retrouve à l’eau, passe sous la coque, il faut le remonter à bord, et à l’arrivée, il est déchiré sur plusieurs mètres au niveau de la bavette !(non, non , le capitaine ne s’est pas énervé , on était trop occupe !) Déception ! nous remettons le génnak .

L’après-midi nous tentons de le réparer, insigna  à coller et quelques coutures (j’ai une machine à coudre à bord , c’est bien pratique ) : nous avançons plus lentement , le vent mollit et la vitesse tombe , on laisse le gennaker pour la nuit

Vers 5 h du mat le jour n’est pas encore levé, un bateau est repéré grâce à son AiS ,  et sa route doit croiser la nôtre dans 50 minutes à environ 1 MN ; c’est un bateau de pêche , 40m de long et 8 de large , largement éclairé  il se rapproche et Patrick le contacte par VHF pour savoir si il a des filets , il répond : « I am working »,nous enroulons le gennaker et le suivons de près il est sur notre tribord et à vitesse changeante , et il « fait des ronds » peut être remonte-t-il ses filets ? on change de cap pour s’éloigner et soudain on aperçoit des « flashlights sur l’eau à environ 200 mètres de nous :re-contact et il nous dit dans un anglais peu compréhensible qu’il n’a pas de filets , ouf !

Maintenant deux autres bateaux de pêche sont dans les parages à moins de 5 MN , l’un d’eux se rapproche dangereusement de nous ,  à vitesse de 9 nœuds , il est sur  notre bâbord  et sa route le fait croiser la nôtre à 80 mètres devant .on tente de le contacter par VHF  sans succès . a cette vitesse-là, il ne doit pas pêcher ,donc à priori il ne traine pas de filets .Nous loffons un max pour lui passer derrière, mais on l’a vu de près !

Oui il y a du monde en mer dans le Pacifique !

Nos positions à ce moment-là sont : 9°15 46 S , 122°14 19W , attention donc car grande zone de pêche  

Bon il est 7 h du matin, un bon p’tit déjeuner nous fera le plus grand bien !

Samedi , dimanche , lundi …. Que du bleu ,en haut , en bas , du matin au soir , mais avec des nuances , le bleu de la mer devient plus intense et limpide , on devine sa transparence ,  mais la nuit le ciel est magnifique ,étalant  sans retenue  ses milliers d’étoiles et ses  planètes  et la  lune elle aussi , fait une incursion , rendant le décor  envoutant. La nuit est douce et Marick trace la route

 

     

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

jeudi 14 février 2013

Bonne Saint Valentin !et bon anniversaire Céline !

il nous reste environ  1489 MN à parcourir, c’est-à-dire que nous avons parcouru la moitié de la route Galapagos  Fatuiva , orthographiée très souvent Fatu Hiva ce qui est une erreur par rapport au sens du mot iva qui signifie 9 , alors que Hiva veut dire poutre faitière(vous vous en foutez un peu , peut etre ?).

Nous sommes donc aujourd’hui à notre huitième jour de navigation, on commence à se projeter de l’autre côté de la médiane, et à compter les jours en moins : 8, 7 , 6 etc…. avant d’arriver , au lieu de les additionner , premier jour , deuxième  … huitième . C’est un sentiment assez particulier, agréable  mais évidemment, si on peut dire avec certitude depuis combien de temps on navigue , on ne peut pas en dire autant de ce qui reste , car Eole décide et a la mainmise sur notre planning et c’est très bien comme ca      

Hier , pour la première fois , nous avons pu mettre le spi , le capitaine en était fort heureux , et Marick a caracolé , joyeux et léger à 12 , 13 nœuds de moyenne pendant quelques heures  avec pointe à 15, la mer était plus plate rendant la navigation confortable , avec un vent entre 13 et  17 nœuds .La nuit , génois pour plus de tranquillité et de sécurité .cette nuit  vent  assez capricieux , le pilote en mode vent apparent , nous a fait un peu descendre sous notre route , et ce matin le vent adonne beaucoup, on est au grand largue , et même vent arrière avec toujours un vent stable

Merci  à tous ceux qui envoient des nouvelles sur marick@skyfile.com, !

         

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

mardi 12 février 2013

Notre position, ce matin, 4°38 .16 ‘S, 105°45.00W, et nous avons retardé nos montres d’une heure

 Avons enfin retrouvé du vent depuis dimanche  fin de matinée et naviguons , travers , ou petit largue sous gennaker , et parfois la nuit sous génois, Marick avance bien entre 9 et 12 nœuds , sur une mer plate

Après 2 nuits en alternant nos quarts, nous avons décidé de faire nos quarts « allégés » , c’est-à-dire que nous avons un minuteur qui sonne toutes les demi-heures , un coup d’œil au radar pour voir si tout va bien , pas de bateau , ni de grains en vue , et on peut se rendormir à nouveau pour une demi-heure

Dans la nuit de samedi à dimanche, un gros grain est venu perturber notre sommeil , le vent  tournait dans tous les sens ! ca réveille bien !et ça rince Marick qui est un peu salé

, et qui a dit  qu’il n’y avait personne sur l’eau dans cette zone ? 

C’est vrai nous n’avons vu que 2 bateaux, mais  radar et AIS  nous en ont signalé 3 autres, alors la veille se justifie

Nos journées s’organisent tranquillement, entre lectures , siestes, entretien du bateau , réglage des voiles , consultation météo , envoi  et consultation des mails , découverte par les livres et les cartes des Marquises, sous un soleil généreux , mais agréable , car pas étouffant

Il nous reste 1918 MN  à parcourir, le stock de produits frais se réduit, mais j’ai congelé des légumes   et quelques fruits , et il y a à bord choux rouge et choux blancs pour plusieurs jours  !      

Voir les commentaires

Published by marick - - Les marquises

1 2 > >>
Haut

Le blog de marick

un voyage autour du monde d'un couple sur un outremer 49

OU EST MARICK

actuellement en CORSE A SAINT FLORENT

Pages

Hébergé par Overblog