Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de marick

Articles avec #les iles du honduras

Nous essayons de réparer la VHF avant de partir, même si nous en  avons une en  secours qui a moins de puissance .Patrick part avec Robert-Louis de Banana qui a repéré un réparateur local :boutique spartiate remplie de vieux postes TV éventrés, désossés , mais le type a l’air de s’y connaitre.  Retour jeudi matin et  ça marche ! Il va falloir changer l’antenne cramée, Patrick part à la recherche d’une  nouvelle antenne qu’il finit par dénicher, remontée  au mat , réinstallation de l’antenne : le boitier AIS est cramé , peut-être que le réparateur local va nous arranger ça !Il faut revenir car il lui faut une pièce qu’il va chercher au village voisin , mais vendredi matin , constat d’ échec , il n’a  rien pu faire !

On décide donc de partir !

Vendredi midi, nous quittons  Nana Juana , après plus de 3 semaines.On y garde pleins de bons souvenirs , mais il faut tracer la route   !Banana nous accompagne ,car les deux ainés arrivés en bus n’ont pas navigué sur le Rio Dulce , et nous avons bien apprécié la navigation ensemble sur le lac de Izabal .Nous refaisons la route  inverse, dans ce milieu superbe et nature ,arrivée à Fronteras, formalités de départ , dernier pot ensemble  avant de quitter Banana. Nos routes se séparent pour le moment , mais c’est  on se reverra !. Nous hissons la GV , un puis deux grains arrivent avec orages et éclairs , on écoute le tonnerre gronder , on ressort les cirés ,le temps est gris , une pluie abondante s’abat sur nous  puis la pluie s’arrête , nous sommes vent arrière avec un courant favorable , nous reprenons notre rythme des quarts de nuit ,veille attentive pour croiser les quelques bateaux qui naviguent dans la zone pendant la nuit. Le vent va monter un peu 20 à 23 nœuds , et sur le petit matin pétole, alors, moteur. Utila est en vue c’est la première ile des Iles de la Baie ou nous allons faire escale au Honduras . Il est 8 h du matin, quelques bateaux sont au mouillage dans la petite baie endormie.  Nous prenons l’annexe avec les papiers pour les formalités et découvrons la rue principale. Beaucoup de monde et d’activités sur cette rue bétonnée , on dénombre une dizaine de clubs de plongée , toute l’ile est une réserve , tes « tuc tuc » , des vélos , des piétons , beaucoup de jeunes touristes parlant anglais , américains ou anglais qui sont là pour la plongée .

 Pour les formalités un fonctionnaire nous dit que c’est fermé mais qu’on peut laisser notre « zarpe », sortie du pays précédent pour qu’ils les préparent. on peut néanmoins visiter l’ile avec Advil sans problème .Patrick s’inscrit pour une plongée , mais à l’heure dite , le bateau est en panne alors ce sera pour demain .Nous allons à la découverte de l’ile à pied .Le village n’est pas très grand !il nous fait un peu penser aux Saintes !

Dimanche , bon pied bon œil, j’accompagne Patrick pour sa plongée, mais problème , il y a eu  mauvaise compréhension sur l’heure du départ .Quand nous arrivons à 7h30 , ils ont partis depuis un quart d’heure !tant pis , Patrick a trop envie de se mettre à l’eau .Avec l’annexe on se rend à l’entrée de la passe , on mouille avec un grappin, Patrick plonge et je fais du snorkeling , il y a une épave en dessous et ce sera une très belle plongée !

On récupère nos papiers vers 17 heures , le fonctionnaire étant arrivé de Tegucigalpa , capitale du Honduras , donc nous pourrons repartir demain pour Roatan

Lundi 8h30 Marick lève l’ancre nous sommes vent arrière, temps un peu humide , il y a quelques grains , nous avançons bien sous GV et génois , nous longeons l’ile et  contournons le haut fond avant de mouiller à French Harbour .Il est 13h . Le  mouillage est très secure, il y a quelques voiliers  Après le déjeuner, découverte des alentours, nous remontons entre les bateaux de crevettiers à quai car ce n’est pas la saison de pêche et accostons au ponton d’un lieu pompeusement dénommé Yatch Club , plutôt mal entretenu. C’est d’ici qu’on part à pied pour aller faire les courses au supermarché local .

Puis découverte de la ville, les rues sont complètement défoncées, les maisons en très mauvais état, les chiens errants nombreux s’approchent un peu près d’Advil, bref on n’a pas envie de s’y attarder !

On va aller voir du côté de la mangrove, on aperçoit un  petit restau, avec terrasse, on va pouvoir se poser un peu , mais c’est une private property  alors retour au bateau

Mardi après avoir fait le plein avitaillement et carburant  nous partons vers 15h30 nous longeons Roatan pour aller mouiller un peu à l’est , l’ile est jolie , légèrement vallonnée, et de nombreuses petites baies sont disséminées ça et là. Nous passons la nuit à Calabash Bay, bien abritée , on plonge la pioche ,et crack , le moteur bâbord s’arrête net   .le bout de l’annexe qui trempait dans l’eau s’est pris dans le moteur !Patrick plonge et arrange tout ça et ouf , le moteur n’a rien !

Mercredi , 8h cap sur la dernière ile hondurienne, Guanaja, nous y ferons entre autre  les formalités de sortie du Honduras.

Nous sommes toujours vent arrière, GV et génois ,il y a beaucoup de grains autour de nous , mais nous passons au travers, nous longeons Guanaja et allons mouiller dans une jolie baie , là où est le village principal, la plus part des maisons sont sur pilotis , quelques vestiges de maisons abandonnées , un gros roc sur lequel des travaux d’aménagement  sont en cours , et tout au fond Sandy Bay  ou quelques bateaux sont au mouillage.

Ancrage facile, « le » dauphin nous accueille ! Dans cette baie, un dauphin a élu domicile depuis au moins 12 ans  et y accueille les arrivants,  nous avons donc droit à ces nombreux passages devant le bateau , avant qu’il aille se poser près de My Way , voilier permanent de la baieP5240228

Le cœur du village est un petit ilot , traversé par de petits canaux , les maisons sont serrées, serrées les unes contre les autres avec des petits ponts de bois qui  les relient entre elles ; on y trouvera  donc la capitainerie et le bureau d’immigration , de nombreuses  petites boutiques , une banque , une halle de sports , des enfants qui courent , des ados qui s’expriment haut et fort , des adultes hommes ,femmes qui discutent ou qui contrôlent les cahiers d’école de leur progéniture, une autre qui mange dehors assis , les restes d’un repas .Une jeune fille me demande si on cherche quelqu’un tant notre présence ici  doit paraitre incongrue !Difficile de comprendre pourquoi tout le monde vit agglutiné sur cette minuscule parcelle , alors qu’il y a tant de place sur Guanaja !

Nous retournons dans la baie et accostons au bar restaurant Manati, tenu par un allemand .

Il vit au Honduras depuis 17 ans , dont 12 à Guanaja, Nous dinerons le soir chez lui et il nous prépare une copieuse choucroute !Le soir quelques uns de ses compatriotes , un canadien vivant sur son bateau, passent la soirée au Manati et jouent au billard !Patrick fait une partie avec eux   

Jeudi matin formalités accomplies, bateau prêt , nous levons l’ancre pour Providencia , minuscule ilot , situé à environ 125 MN à l’est de la cote du Nicaragua, qui appartient à La Colombie !

Nous avons pas mal de miles à parcourir et la météo nous promet des conditions acceptables alors à 14h c’est le départ !

 

Voir les commentaires

Published by marick - - les iles du honduras

Le blog de marick

un voyage autour du monde d'un couple sur un outremer 49

OU EST MARICK

actuellement en CORSE A SAINT FLORENT

Pages

Hébergé par Overblog