Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de marick

Articles avec #le depart?

Lundi 17 mars

Résumé

Vendredi temps maussade , peu de vent , on s’occupe , essayer de reprendre les images filmées lors de la traversée de Marick en novembre 2010 avec Erwan , Julien et Christian (qui a acheté Nouf Nouf) pour monter un film , ça prend du temps quand on est débutant comme nous, mais ça tombe bien ,car du temps ,on en a !

En fin de journée, vent un peu plus soutenu autour de 30 nœuds…, on va se coucher

Vers minuit et demi, ça s’intensifie, on se lève, Patrick ré inspecte le bateau, dans la nuit humide et balayée par le vent, quelques discrètes lumières se devinent à l’intérieur des bateaux : on n’est pas les seuls à être debout !

Samedi, Lucie est là et s’installe, on examine et réexamine les fichiers météo, les amarres sont tendues au max , surtout celle avant bâbord , et le taquet d’amarrage en souffre !!!!!!

Il n y a pas que les amarres qui sont tendues !!!!!!, Patrick repasse une autre amarre à l’avant, en principe le vent va tourner ça devrait soulager ce point

L’après-midi n’en finit pas et le vent monte !!!!, on est maintenant à 45 ,50 nœuds établis avec rafales à plus de 60 , un peu de pluie ,quelques vagues déferlent dans la marina pourtant protégée de la houle , mais surtout ce vent ! Patrick triple l’amarre avant en prenant appui sur la cadène de la poutre avant en utilisant notre vieille drisse de grand-voile charge de rupture 10 Tonnes c’est elle qui va encaisser le plus et qui va tenir pour soulager le taquet bâbord qui s’incline un peu dans les rafales on pourrait jouer à la guitare avec les amarres mais on a plus envie de prier que ça tienne !

C’est surtout les à coups quand ça se calme à 45 NDS et qu’ il y une rafale à plus de 60 nœuds on sent MARICK qui s arc-boute, le quai derrière est à un mètre cinquante ,si il y a une amarre qui casse !!!!!, on sera pas bien , alors on serre les dents et le reste et on attend mais ça ne se calme pas :en mer ça doit être dantesque

On est un peu inquiet car des amis canadiens sont au mouillage dans la rivière, un hélicoptère décolle (mais pas pour eux, tant mieux)

On saura qu’ils ont dérapé et qu’ il leur a fallu se ré ancrer ! ca a dû être chaud !!!!!

Ca souffle encore et encore plus, on est à plus de 60 nœuds

L’amarre avant bâbord du bateau voisin , un ami absent s’est rompue, Patrick et un Néo Zélandais en repassent une autre, la journée est interminable

Finalement la plus forte rafale enregistrée est 68 nœuds, et la station météo locale a enregistré des vagues de 10 m

En milieu de nuit, ça se calme et on se réveille dimanche matin dans une marina tranquille, les oiseaux occupent à nouveau l’espace qu’ils avaient tous déserté, c’est marché ce matin, chacun déambule et vaque à ses occupations, quel contraste !

Après plus de 10 ans passés aux Antilles, c’est en Nouvelle Zélande qu’on aura pris le plus gros coup de vent, heureusement relativement protégé en marina

Lundi matin 17 mars(bonne fête à mon capitaine et aux Patrick) , ciel bleu , température agréable , une eau d’un bleu harpic mer du sud , une belle houle , nous avons largué les amarres et montons vers Opua , pour les formalités :si tout va bien , ou si Dieu le veut comme on dit aux Antilles …………

Mais demain est un autre jour !

Arrivée au soleil couchant à Russel , en face Opua , diner au restaurant avec de l’agneau succulent , rt voilà !

22h 30 , Allez on va se coucher !

A bientôt !

Voir les commentaires

Published by marick - - la Nouvelle Zélande, le départ?

Le blog de marick

un voyage autour du monde d'un couple sur un outremer 49

OU EST MARICK

actuellement en CORSE A SAINT FLORENT

Pages

Hébergé par Overblog