Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de marick

Articles avec #belize


mercred matin , orage et pluie , cela faisait très longtemps , une grosse pluie ,qui nous permet de rester tranquillement dans la cabine ,en lisant ,  pendant que Marick se
déssale. !Mais il n’y aura pas de plongée pour Patrick !Nous quittons l’ile vers 11h  direction Rendez Vous Cay , tout un programme , nous sommes avec cartes , jumelles à
surveiller les hauts fonds car la navigation reste toujours délicate , slalom entre twincays  et Blue range cays ;par rapport au guide les coraux  ont poussés  et il
nous  faut eviter quelques belles  patates pour ne pas  faire  comme nos  amis  vendéens  en fevrier dernier ; nous longeons quelques ilots et arrivons à
destinationRendez vouscay , il fait de plus en plus chaud et pas un souffle d’air .température de l’air 32 et de l’eau 32.5c.Nous sommes seuls dans ce mouillage et l’ile bien qu’ayant fait
l’objet de quelques travaux semble inhabitée , il y a une grande plage , et ça fait du bien de  dégourdir les pattes , hein Advil !


a peine arrivés sur la plage , une puis deux puis troiset finalement 4 personnes viennent vers nous , on leur demande si on peut se promener , et ils sont ravis de nous accueillir .Ce sont
des Béliziens qui travaillent à la construction de villas ,il y en a 3 qui sont presque terminées ,un restaurant et une marina sont également en projet ,Ils plantent également beaucoup de
cocotiers et nous les verront nettoyer la plage les deux matins ou nous seront là .Il y a 3 ouvriers plus un responsable.


 Pablo  est le plus bavard  , il nous fait visiter une des villas dans laquelle il travaille : lui s’occupe de poser le carrelage .on discute un peu et nous demande si
on a quelques bières ou coca Nous retournons à bord pour leur apporter quelques boissons et en échange nous offre le dessert du soir deux oranges


Le site est calme  l’eau d’une pureté et d’une transparence ! , pas un bruit ,à part quelques cormorans goulus , jeudi nous passerons la journée dans le même mouillage , tellement
on s’y sent bien , snorkeling le matin , petite sieste au frais dans la cabine  et le soir , nous allons pêcher à la palangrotte avec Pablo  et ses deux copains .Avec l’annexe nous
pouvons aller un peu plus loin pour pêchercar eux ne disposent que d’un vieux dériveur un laser sans mat  avec deux pagaies !Ils sont bien expérimentés , et remontent rapidement
quelques poissons ,  nous , rien !nous changeons de mouillage , et pendant 1h30, en cette fin de journée nous partageons ce moment dans un lieu idyllique et paumé  , rencontre
improbable et éphémère  et au soleil couchant nous rentrons à bord .Ils nous offriront le poisson du diner .


Vendredi matin , eau   claire et chaude , nous nettoyons les deux coques de Marick , chacun la sienne ! Puis nous larguons les amarres pour Moho Cay , snorkeling et pause
déjeuner , et le soir arrêt à South Long Cocoa Cays !Une pelleteuse et de gros engins sont en pleine activité pour apporter de la terre et consolider une petite digue ,autour de l’ile , mais
les assauts de la mer ont déjà eu raison de ces frêlesprotections et à de nombreux endroits la digue est détruite !Les engins travailleront tard dans la nuit .Inutiles efforts car bientôt la
mer reprendra sa place !


Samedi départ pour Placencia , escale Bélizienne ou nous ferons les formalités de départ , le soleil est chaud , le ciel un peu voilé .Arrivés vers midi , nous allons à terre déjeuner
.Le vent souffle un peu plus , et  à notre retour  nous  nous  apercevons  que Marick  a ripé un peu ;nous  décidons  de  refaire  le 
mouillage  ailleurs , nous  sortons  de l’autre cote de la  baie ,un énorme cumulus barrel’horizon quelques  éclairs ;je décide  de me  mettre  à l’
abri de l’ ile  mais  à peine  commençons  nous  a mouiller que la  mer  se met  àfumer déjà  35 nds  et ça  continue !on relève l’
ancre  et le  vent  et l’ orage  sont  sur nous :  45, 50, 55,…  60 nds ,nous  sommes  en fuite visibilité  5 à 10 mètres, un  autre
bateau  aussi  a largué  son  mouillage  et je  veux l’éviter ,il  est  difficile  à  voir.Le vent  continueàmonter 62.9 nds c’est
beaucoup ! le  bateau  a sec  de toile  file  a plus  de 9 nds  mais  la  bôme  a tendance  à faire  lofer et le 
bateau  se met  tout  seul  à la cape par 63  nds  de vent c’est  assez impressionnant ; je  suis  obligé  de mettre les  moteurs 
pour  abattre  et continuer  la fuite !.Heureusement  il ya de l’ eau  à courir  en  allant  vers  le  sud , mais malheureusement 
avec  cela nous  sommes  dans  l’ orage  et nous partons  avec lui ,ça  se calme  un peu  40 ;45 nds et je  peux lofer  pour 
revenir  sur  Placencia,la pluie est   battante ,à l’intérieurLaetitia  suit l’évolution  sur le  MaxSea ;nous  reprenons  un  mouillage
plus  sécure un peu  loin  de  tout  le  monde  et il  faut  se sécher  et sécher l’intérieur  du  bateau ; Advil 
pendant  tout  ce  temps-là  était  sous  la  table  du carré regardant soit l’un ou l’ autre .


Quel orage !!!!


Dimanche il fait beau, onva à la découverte dePlacencia,petite bourgade animée en ce dimanche matin , on fait de l’avitaillement en boissons et fruits et légumes. On déguste une glace au
Tutti frutti , la meilleure de tout Bélize, beaucoup de personnes se déplacent en vélo , , un  étroit chemin bétonné court près de la plage en longeant les maisons quasiment toutes
construites sur pilotis !


L’après-midi ,exploration de l’immense mangrove qui nous permet aussi de rechercher Big Creek , lieu ou on devra faire les formalités , .C’est une zone de containers , le port ou arrivent
et se déchargent les marchandises. La mangrove avance et une dragueuse travaille en ce dimanche après-midi .L’endroit est assez glauque !


Lundi matin, bon pied, bon œil, formalités accomplies toutes à BigCreek , nous partons pour les Sapotilles , à l’extrémité sud est de la grande barrière de Bélize.Peu de vent , jusqu’à
Frank’s Cays ou un bateau américain est déjà ancré , nous passons entre deux patates, 17 heure , il est temps d’arriver car le jour décline .


Franck’scays étaient  il y a quelques années le siège du ReefRCI ,Reef Conservation International. Nous avions prévu une plongée bouteille car notre Road Book nous inique qu’il y a des
scientifiques sur l’ile ,la possibilité de faire des plongées et la possibilité de remplir les bouteilles !, un rtestaurant bar 


Mais ….le temps a passé , personne et les structures existantes sont délabrées , alors mardi on fera snorkeling sur le reef avant de partir pour le Guatemala  , Livingston , ou nous
devrions arriver en fin de journée


                                                                                                                            

Voir les commentaires

Published by marick - - Belize

Eh bien le restaurant Don  Corleone n’a pas tenu ses promesses concernant les lasagnes  cependant le tiramisu était excellent !

Dimanche, retour chez le chinois qui vend tout  donc de l’internet pour essayer de vous envoyer les images , mais pour le moment , pas assez de débit , donc vous devrez attendre encore un peu pour voir ce qu’on a vu !retour au bateau et on va quitter Caulker Cay pour aller à nouveau à la découverte de Belize, départ pour une toute petite nav’ , environ 6 milles , c’est dimanche , on ne va pas se fatiguer , nous mouillons à Chapel Cay , ile privée  de 2 milles de large sur 5 de long

Lle propriéraire , un américain vit dans le Kentucky il a fait fortune dans les mines de charbon .Son ile est très bien aménagée :2 courts de tennis , terrain de volley , basket, et même un petit aérodrome, et un terrain de golf 18 trous !Il y a même une petite marina

 le propriétaire accepte le mouillage sur sa cote ouest  .Nous allons à terre pour « promener le chien », personne à part deux pêcheurs sur une petite barque au sud de l’ile.la cote est bordée par un long reef ou le snorkelling est réputé. Nous prenons l’annexe et en route !l’eau est chaude 30.8°c , ca va !nous y restons un bon moment , surtout Patrick pendant qu’Advil  garde l’annexe

Puis nous prévoyons de passer la nuit à  Long Cay à l’abri dans une petite anse , mais en arrivant sur place , plus de petite anse abritée , car un coup de vent ou de tempête a eu raison de ses terres quasiment au ras de l’eau , les fond ont dû aussi être modifié car le sondeur nous annonce des fonds insuffisants pour Marick , on est en fin de journée , pas question de se retrouver posé sur le fond , on reste donc à l’extérieur ;, le mouillage sera un peu rouleur !.

Lundi , un peu de vent , mais nous allons faire d’abord du moteur car la route à suivre est un peu délicate , on est moins rapide que sous voile et le cap et la vitesse sont plus contrôlables.

Nous empruntons la route Port O Stuck , utilisée par les barges qui transportent le sucre. Il faut faire attention aux piquets dans l’eau qui indiquent s’il faut passer à tribord ou babord.nous longeons de nombreuses iles de mangroves principalement , avec des zones de réserve , ou les lamentins ou manatee sont protégées !Mais nous n’en verront pas .On continue la nav’ ,car  on préfère une ile avec une petite plage pour la balade on   laisse également Belize City de côté car c’est à priori une escale peu sympathique !  

On est à la recherche d’un mouillage sympathique et on va finir par le trouver !à Garbutt Cay ! Arrivée vers 16h , petit ilot avec une petite maison de pêcheurs , deux barques , et 3 chiens. Harry nous accueille en levant les bras et vient vers nous , peut être le mouillage est- il interdit ? Mais non , il est content d’avoir de la visite et vient se présenter à bord Il est ravi de rencontrer des français , il a lu Victor Hugo et des livres sur la révolution .Il a dans sa barque quantités de lambis ou conch , et se propose de nous en préparer deux .Nous discutons un peu de sa vie autour d’une bière .Il vit depuis 7 ans sur une petite ile à coté d’ici , sa femme et ses 3 enfants sont sur le continent, ils viennent en vacances l’été .Il a des  panneaux  solaires qui lui permettent  d’avoir du courant , il  regarde  parfois la télé ou un film   .Pou promener le chien , il nous conseille l’ilot voisin , ou il n’y a personne , à part des crabes et …..2 boas constrictor !!!P!!!!Bon on n’ira pas vérifier et on choisira un petit autre petit ilot

Mardi , la route continue , destination Tobacco Cay  qu’on repère de loin , des cocotiers et des maisons , et quelques bateaux au mouillage .L’ile comprend quelques maisons de vacances , très colorées et toutes sur pilotis , nous descendons à terre , il y a même un bar ouvert , il est  9h30 du matin , l’heure d’un p’tit café , mais il n’y en a pas , alors ce sera bière , ma première de ma vie si matinale !Mais il fait déjà chaud !l ile nous parait fragile car elle est quasiment au ras de l’eau , les maisons sont bien sur pilotis , mais en cas de fort coup de vent , qu’en advient-il ?

Le propriétaire du bar nous explique qu’en cas de gros temps , ils sont évacués sur le continent pour etre en sécurité , et quand ils reviennent , tout est à reconstruire !

On fait un peu de snorkeling , déjeuner , et départ pour la nuit à Southwater Cay , nous longeons le reef mais du coté extérieur , en mer car il semble qu’il y ait quelques cays et on n’a pas envie d’en rencontrer , car les cartes peuvent avoir quelques imprécisions !après un passage par le petit cut mouillage sur bouée dans cette réserve , 2 gardes en barque nous accueillent et nous leur payons  20 dollars beliziens , moins de 10 euros ;quelques constructions dans cette petite ile   mais peu d’activité mais il y a quand même un club de plongée , Patrick s’inscrit pour une plongée demain Nous nous baladons dans l’ ile  , le temps est un peu orageux

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by marick - - Belize

-->

Mercredi ,mer plate , 10 nœuds de vent , mais Marick aime bien le petit temps , il avance paisible et tonique à la fois , nous avons passé  ce matin un temps certain à débobiner le fil de la canne à pêche , mais cela s’avère payant , car juste après avoir lancé la ligne nous pêchons le déjeuner  du midi , un thazard ! Arrivée à destination , Bahia de la Espiritu Santo, près de Owen Island .Il faut bien regarder les fonds d’autant plus que la carte n’est pas très détaillée , un dauphin nous accueille , et nous fait signe de changer de cap ? quelques secondes plus tard , nous sommes posés !  heureusement les fonds sont  souples herbier et vase  , après quelques belles  manœuvres  du capitaine , nous sommes débloques , mais en continuant , les fonds remontent trop vite . nous voulions nous mouiller de l’autre coté de l’ile sous le vent , mais tant pis !Nous n’allons pas plus loin et passerons la nuit à l’entrée de la baie

Jeudi dernière étape mexicaine avant le Belize , juste le vent qu’il  faut , la mer qui va bien , et nous arrivons à  Cayo Norte petit ilot au large de la cote,  en début d’après midi . Pendant la traversée , nous recueillons un passager , un petit oiseau fort fatigué venu se reposer , petit oiseau  bientôt , rejoint par son compagnon , mais il finira  par mourir !!!!

La encore la carte est assez approximative , il y a comme un petit atoll , un phare ,et quelques épaves de bateaux .Nous mouillons difficilement car le fond n’accroche pas ,il n’y a que 10 cm de sable sur une roche dure , nous mettons 50 m de chaine par 3 m d’eau , pas de vent , et nous allons sur le petit ilot désert , pas si désert car on aperçoit derrière le phare une construction , et quand on débarque , un comité d’accueil : deux militaires de la marine mexicaine avec armes  et une scientifique nous expliquent que c’est un parc  et qu’on ne doit pas rester et que des hélicos vont jeter des appâts empoisonnés pour détruire les rats qui se multiplient  et que c est dangereux si le chien en  mange.

.Nous apprenons qu’une trentaine de personnes y vivent , des militaires et des scientifiques

Mais nous sommes indésirables , ils nous raccompagnent jusqu’à l’annexe , nous prennent en photos ainsi que l’annexe

Retour au bateau , nous dinons à bord et vers 23h 45 , car nous n’allons pas partir un vendredi 13  nous quittons Cayo Norte ,dernière étape mexicaine  en compagnie de la lune .

15 nœuds de vent,  mer plutôt plate même si un courant contraire nous ralentit  , Gv et génois  nous allons naviguer de nuit , chacun son quart , navigation tranquille et vers 10h30 nous arrivons au Belize. Nous avons des copies de cartes marines qui nous sont très utiles car l’entrée vers Ambergris Cay pour arriver a San Pedro est assez délicate .La bouée est repérée , nous suivons les instructions nautiques et sommes heureux de nous poser vers 11h30.

On rassemble les documents pour les formalités et on descend à terre .San Pedro est le village principal de cette ile surnommée « isla bonita »et il me semble que c’est elle qui est à l’origine de la chanson de Madonna « la isla bonita »  en tous cas elle porte très bien  son nom .Il y a un mélange d’influences, le Mexique tout proche et sa population Maya , une influence britannique et un air caribéen !.le village est vivant beaucoup de petits  commerces :, on trouve de tout dans la rue principale,  la voiturette de golfe est « le » véhicule utilisé par tous

.les rues sont poussiéreuses car il fait très chaud et sec , l’aérodrome est tout à coté de la rue principale, de nombreux « coucous »atterrissent et décollent dans un joyeux vacarme. Les rastas proposent des colliers ,des souvenirs ,et nos formalités  d’entrée seront assez rapides .Mais nous sommes un peu déçus car l’immigration nous accorde 12 jours sur le territoire , pas un de plus , il faudra refaire une demande de prolongation donc d’autres papiers si nous voulons prolonger et nous savons que des amis ont eu quelques soucis avec ce problème de date

Nous déjeunons au frais près de la plage et la journée sera un peu plus longue car nous retardons nos montres d’une heure

Le Belize  nous plait bien au premier abord !  

Samedi , départ pour Cay Caulker , navigation au moteur , car il y a peu de fond , entre 1.30 m et 3 m , et il y a quelques « patates .Nous parcourons environ 9 milles avant d’arriver à notre mouillage .Nous descendons sur ce petit bout de terre et oh surprise , la rue principale , car il n’y en a qu’une , est très colorée et vivante, de la musique reggae surtout s’échappe de quelques boutiques   jeune , il y a des p’tits restos partout , on peut manger à toute heure , les enfants se promènent , des rastas discutent il y a aussi pas mal de touristes , population jeune .On propose plongée et snorkeling tous les 10 m , l’ile doit faire 50 à 150 m de largeur  sur 3 km environ .ce soir nous dinons chez « Don Corléone » car il parait qu’il fait les meilleurs pates de toutes les iles environnantes   

Voir les commentaires

Published by marick - - Belize

Le blog de marick

un voyage autour du monde d'un couple sur un outremer 49

OU EST MARICK

actuellement en CORSE A SAINT FLORENT

Pages

Hébergé par Overblog