Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de marick

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 > >>
Dimanche matin
Ça y est , nous y sommes , partis mardi à 14h 30 de Salinas , et avons navigué de travers et au portant , avec peu de vent , mais MARiCK aime bien ces allures et vendredi matin au petit jour nous avons découvert San Cristobal , première Île des Galápagos quand on arrive de l' Équateur , nous avons continué en longeant Santa Fe , et vers 14 h , nous avons mis la pioche à Santa Cruz dans le petit port de Puerto Ayora
Après les formalités entamées par l agent local , beaucoup plus sympa que notre voyou de Roque , nous sommes allés à terre a la découverte de ce joli port , et avons fait connaissance avec une pharmacie locale ! Ben oui , Dominique est tombé du ponton dans l eau à Salinas et en voulant se retenir s est fait très mal à l'épaule .
Une immobilisation , des anti-inflammatoires , anti-douleur , lui ont permis une traversée correcte , mais nous n' avions pas d attelle d immobilisation
La douleur devenant plus violente en marchant , nous sommes allés aux urgences , radio qui diagnostique une fracture , hospitalisation la nuit et donc Dominique décide de rentrer . il va nous quitter mercredi prématurément . Dommage .
En attendant nous découvrons la baie , riche en faune de toutes sortes! Iguanes de terre , marins se baladant dans la baie au milieu des bateaux et annexes , otaries, crabes rouges , tortues , une multitude d oiseaux !
Samedi soir , en voulant reprendre l annexe amarrée au ponton , une otarie affalée sur le ponton ne voulait pas nous laisser accéder ! Et râlait dans notre direction , il nous a fallu pas mal de temps pour déjouer son attention et pouvoir partir , de nombreux spectateurs assistaient à la scène . Peut être allons nous mieux comprendre leurs langages !
Patrick prend les photos mais la mauvaise connexion internet ne nous permet pas de les charger , alors wait And see !
Allez on se dit à bientôt .

Voir les commentaires

Published by marick - - Vers les Galápagos

Lundi après midi
Marick est quasiment près , pour son départ
Nous sommes arrivés jeudi soir après une escale à Panama , et arrivée à Guayaquil à 23h 06 , Dominique a un vol d Américan Airlines qui arrive 23 h 30 , nous récupérons nos bagages , mais le vol de Dominique est annoncé à 1h 15 du matin , alors patiençe . ., le temps de récupérer sa valise , nous quittons Guayaquil vers 2 h du mat' destinations Salinas , à 140 km , et a 4h 30 , nous pouvons enfin nous endormir à bord pour une bonne nuit de sommeil bien méritée
Vendredi , samedi et dimanche sont consacrés au nettoyage , remise en route , et avitaillement . Il nous faudra environ 7 caddies pour assurer un bon approvisionnement , car d ici les Marquises il y a les Galápagos pour refaire des produits frais , fruits et légumes en particulier , mais pour le reste , il est préférable d être à peu près OK , de toutes façons , maintenant ,s il manque quelque chose , on fera avec , ou plutôt , sans!
Nous attendons les papiers pour la sortie de lEquateur , notre ami Roque étant à Panama ,nous sommes en relation avec une de ses employées . Il est 16 h , elle ne devrait pas tarder , puis départ avec en sortant de la marina , le plein de carburant . À priori , pas de vent , donc nous devrons faire du moteur , nous avons 600 MN pour arriver aux Galápagos ,donc pas de connections WiFi , donc pas de nouvelles à vous donner mais on se rattrapera dans une semaine
Alors , hasta luego
Les Marickains

Voir les commentaires

Published by marick - - Vers les Galápagos

Nous sommes en escale à Panama partis ce midi , et ce soir nous partons pour Guayaquil . Ou Dominique Tesson . Un ami nous retrouve .nous dormirons sur Marick , et allons nous mettre en configuration préparation du bateau , et avitaillement pour quelques semaines , donc plusieurs caddies à remplir , on espère partir pour les Galápagos en début de semaine prochaine, alors à bientôt

Voir les commentaires

Published by marick -

Ca y est , nous sommes aux Sables , arrivés dimanche après-midi en Vendée .le séjour s annonce riche en rencontres on vous souhaite à tous beaucoup de bonheur et de moments intenses, à vivre en famille , entre amis, pour se remplir de beaux souvenirs

Voir les commentaires

Published by marick -

Pasques (ile de ), avant  Noelimage-copie-4

Lundi 10 décembre 2012

Nous avons retrouvé ,avec plaisir Santiago hier matin après notre (dernière) nuit en bus .très beau temps , visite de musées , puis déjeuner en terrasse , promenade dans Santiago ,capitale accueillante avec ses nombreux jardins , bars et restaurants en terrasse ,tous complets en cette journée estivale.

Lundi destination aéroport, vol à 9h30 .retards successifs  annoncés, on embarque à  11h…..pour dé- sembarquer  15 minutes plus tard, car finalement, il faut changer d’appareil, et c’est quand même mieux de s’en rendre compte avant le décollage !

Donc, c’est à 15 h qu’on s’envole, arrivée vers 19 h, heure locale

Et là, ce point minuscule,  triangulaire( 24 km de long 12 km dans la partie la plus large )  perdu  à 3700 km du Chili , et un peu plus de Tahiti , est un coin de paradis sur « mer »

J’avais du mal à imaginer cette ile, ayant vu comme tout le monde, ces énormes statues de pierre, j’ imaginais l’ile un peu « figée », comme un musée, sans vie,  immobile, et c’est tout le contraire !

L’ile fait penser aux iles polynésiennes,  palmiers et cocotiers près de Hanga Roa , le seul lieu habité de l’ile , avec des bougainvilliers , lauriers roses , hibiscus. A l’arrivée, l’avion est attendu , et des dizaines de colliers de fleurs sont offerts à tous les nombreux visiteurs .Nous sommes rapidement pris en charge et gagnons notre petite maison  ou nous allons passer la semaine : bien équipée , avec terrasses , chaises longues et surtout , vélos à disposition pour la visite de l’ile .

L’activité touristique est essentielle, et donc le village offre de nombreux cafés, restaurants et boutiques de souvenir, dans une ambiance décontractée .On se sent tout de suite à l’aise sur cet ilot volcanique et qu’il est bon de ressortir les tongs et  les shorts et les tee-shirts ! Les Pascuans se promènent en famille ou entre amis, mélangés à nous les touristes et tout le monde s’y retrouve 

 

L’ile doit son nom au fait qu’elle ait été découverte le dimanche de Pâques en 1722 par l’amiral hollandais Jacob Roggeveen , et Rapa Nui  (grand Rapa) est son nom polynésien .Le Chili en a pris officiellement possession en 1888 , et depuis 2008 elle a un statut particulier , lui donnant une certaine autonomie par rapport au Continent . Il y a aussi un minuscule port, ou Marick se sentirait bien à l’étroit ; Un bateau ancré un peu plus loin décharge à l’aide d’une barge, sa cargaison. Un  gros bateau vient environ 3 fois par an( !) pour débarquer  les marchandises les plus lourdes ; dans le port également, un bateau original sorte de cata  venu récemment de nouvelle Zélande, après un voyage de plusieurs semaines  incluant de nombreuses escales

Nous optons mardi pour une visite guidée de l’ile, nous permettant de comprendre mieux l’origine de ces  énormes statues, bien qu’il y ait encore beaucoup d’éléments inconnus  .Les photos seront bien plus explicites qu’un commentaire !

Mercredi  découverte à pied en 3 h de la partie Sud Ouest  à Orongo , lieu de rites traditionnels , il y a un  volcan  éteint le Rano Kau qui présente en son centre un lac volcanique,  recouvert partiellement de roseaux flottants .un peu plus haut , un centre cérémoniel  important construit à flanc de colline , superbe vue sur cette partie sud-ouest de l’ile ;nous continuons à vélo la visite du sud de l’i LE

Jeudi matin, Patrick se fait deux plongées, très bonne visibilité ,plongées sous des arches à 40m ,jardin de corail , une murène , une tortue et des « pao pao »,   tandis que je prends mon temps pour déambuler dans cette ville qu’est Hanga Roa .elle se réveille doucement et tardivement , alors  que des étals de légumes et de poissons  s’installent le long de la rue principale , le choix y est restreint , mais on peut vivre et manger à sa faim , alors la diversité est un luxe !. L’après-midi, nous partons à pied (un des vélos est crevé)  vers le nord-est , sur une route poussiéreuse , ou chaque voiture qui passe soulève un immense nuage de poussière , mais, preuve d’intérêt des habitants pour les piétons , chaque véhicule rencontré a considérablement réduit sa vitesse nous épargnant ainsi ce problème .Il fait beau , ciel bleu , température autour de 25  ,on entend de nombreux oiseaux ,mais pas de fond sonore de véhicules ou bruits parasites , que des sons « naturels » !La nuit  tombe vers 21h3O, nous dinons dans un p’tit restau ou nous faisons connaissance avec des italiens de Rome

Jeudi , un quad nous permet d’aller  un peu plus loin un peu plus vite pour visiter l’ile , le vélo sera disponible demain ;nous grimpons à pied sur le volcan , éteint , point culminant de l’ile  Maunga Terevaka,  à 507 m d’altitude , pour avoir une vue de l’ile à 360  degrés ,nous  découvrons de nombreux autres sites , et terminons à la seule plage de l’ile Anakena , détente et petit bain en fin de journée ; Partout , au cours de notre visite , ce calme , cette sérénité , sans pollution sonore , la voix du silence, mais pas un silence pesant , plutôt une absence de stress , de tensions , pour apprécier la vie , l’instant , carpe diem !                

La semaine s’écoule ainsi, nous aurons parcouru l’ile de long en large, accompagnés des Moai , ces statues de pierre , on en dénombre plus de 800 , certaines à terre , d’autres jamais terminées .Samedi soir après un diner « au bout du monde », restau tenu par des belges(salut Gégé),nous assistons à un spectacle traditionnel interprété avec beaucoup d’énergie par les hommes et beaucoup de grâce  par de superbes pascuanes

Bon aujourd’hui on fait les valises , ce soir on part pour Lima (Pérou) , arrivée à 23h, puis à 6 h demain matin ,autre vol  direction Salinas(Equateur) où  nous retrouvons Marick  

 

 

Voir les commentaires

Published by marick - - Le Chili

 Ultima Esperanza , ou  « dernier espoir » est une  province  du sud du Chili , aux  sublimes paysages fouettés par le vent :cette province englobe le Parc Torres Del Paine et une partie du champ de glace de la Patagonie. Puerto Natales (18000 habitants) est installée sur les rives du Seno  Ultimo Esperanza   .Le vent y souffle plus fort l’été que l’hiver et la semaine dernière, le ferry Evangelista est resté quasiment 24 h devant le port, ne pouvant se mettre à quai à cause des vents violents ! Heureusement, nous y  avons échappé  

Mardi , nous partons à la découverte du parc de Torres Del Paine , situé à environ 14O km au nord  .le parc s’étend sur une surface de 181 000 hectares . S’élevant à presque 3000 au –dessus de la steppe de Patagonie ,le Torres Del Paine est un spectaculaire massif de pics granitiques , avec une couche de sédiments sur certains pics  donnant ces strates de couleur spectaculaires crées par l’érosion  .on y trouve principalement les trois « torres », le Cerro Nido de Condor, .des glaciers aussi le Glaciar Grey dont nous apercevrons quelques gros glaçons dans le Lago Grey   ;la météo est avec nous et le spectacle sous le soleil est des plus réussis

Le parc renferme de nombreux lacs ou lagunas , dont  la Laguna Sarmiento aux eaux d’un bleu azur incroyable .C ‘est un lac salé , avec un ph alcalin à 9 , rendant toute vie animale impossible .

Lors de notre balade, nous  verrons 4  petits pumas en vadrouille qui sont passés sous les clôtures  et que la maman puma a du mal à faire revenir dans leur parc .

Nous rencontrerons des autruches, de multiples oiseaux, condors, de nombreux troupeaux de moutons, des guanacos en  quantité(les guanacos font partie des 4  espèces de camélidés d’Amérique du Sud , nous avions déjà vu les vigognes , les lamas et les alpagas )  et  absolument pas farouches

C’est la fin du printemps, l’été est tout près et la nature entière s’épanouit pendant ces journées favorables, laissant apparaitre  des tapis de fleurs multicolores  même si pour nous la température reste fraiche avec 4 degrés la nuit et 10 à 15  dans la journée

Nous dormons au refuge de Las Torres, et partons mercredi matin vers 8 h au mirador Base De Las Torres  pour un superbe point de vue des Torres .Il faut en principe 4h 30 pour y grimper avec un dénivelé de 1000 m , nous devons être de retour pour 16 h, heure à laquelle  nous rentrons par le bus à Puerto Natales . Nous marchons d’un bon pas, première partie en grimpette , puis on redescend vers la rivière Ascencio   , et la dernière partie  plus ardue en 45 minutes , mais à midi moins le quart, quel bonheur d’arriver au mirador , et d’y manger son pique-nique !

Redescente, et à 15 h nous pouvons savourer une  bière après cette bonne marche, retour à Puerto Natales  .Demain retour vers Puerto Montt à plus de 1000 km au nord !

Vol par un temps magnifique qui nous permet  de profiter encore quelques instants de ce site magnifique qu’est le Torres Del Paine , avec ses glaciers et ses lacs. Un  bus nous emmène dans l’ile de Chiloe , le bus prend le bac  et vers 22 heures nous arrivons un peu inquiets au terminal de bus , car les connections internets impossibles et le portable déchargé n’ont pas permis de complètement valider la réservation airbnb. Mais tout s’arrange, on nous attend et nous grimpons dans un vieux véhicule , destination la  pleine cambrousse ou nous allons héberger pendant 2 nuits dans un petit chalet de bois à étage ,

Vendredi matin  réveil tranquille, nous voulons aller explorer Chiloe , mais nous sommes à 6 km du  bourg donc de la gare routière , petite marche à pied , puis auto-stop (ca faisait longtemps , mais ici ça se pratique et ça marche ! )Nous allons en bus ,à Castro , 80 km au sud .IL pleut très souvent à Chiloe , mais nous avons droit au soleil , campagne verte , vallonnée,  Chiloe fait penser à la Bretagne , d’autant que c’est à la fois le pays de la patate et de la pêche  .Elle  est célèbre pour ses nombreuses églises en bois , et celle de Castro est très particulière avec ses couleurs inédites

Retour à la base , demain Puerto Montt , puis dans la nuit , bus pour Santiago , car lundi départ pour l’ile de Pasques     

Voir les commentaires

Published by marick - - Le Chili

Valparaiso

Le bus nous amène à Valparaiso , Valpo pour les initiés après  environ 1h 30 de trajet , arrivée gare routière et taxi pour nous amener à l’hôtel réservé par booking .com , très bon site !

Nous sommes au Hostal Boutique Portobello , et le propriétaire nous accueille avec beaucoup de gentillesse .En fait c’est plutôt une maison de famille avec 2 ou 3 chambres , une vieille maison sur les hauteurs de la ville avec vue imprenable sur le port  .Il nous  explique comment nous repérer , prendre le métro , le bus et le taxi ,les endroits à découvrir  et pendant qu’on  nous prépare une chambre, il  nous accompagne au p’tit restau à coté pour déjeuner en terrasse , vue superbe sur toute la baie et le port ou des bateaux arrivent chargés de container. L’activité est intense en ce lundi  un vrai ballet de camions ,grues, des centaines de containers , de minuscules voitures , vues d’en haut, qui sortent en un ballet incessant de ces gros montres de mer ; le spectacle est fascinant !

Puis nous partons à la découverte de Valpo , ses vieux ascenseurs qui nous montent en quelques minutes sur l’un des nombreux  monts de Valpo ; beaucoup de maisons colorées aux multiples couleurs éclatantes, décorées avec de nombreuses fresques .A l’origine les pêcheurs terminaient  leurs pots de peinture sut  les  murs de   leur maison,, maintenant , les pêcheurs  sont  moins nombreux , mais la municipalité encourage ses habitants à conserver cette pratique , et c’est  un vrai plaisir des yeux !

Les maisons sont construites en équilibre sur les monts selon un plan improbable et   de nombreux escaliers  partent à l’assaut de la ville.il n’existe pas de plan officiel de la ville et on comprend pourquoi 

Mardi,  direction  Vina del  Mar en métro, cité balnéaire prisée des habitants de Santiago tout près de Valpo . Le musée Fonk très bien fait et détaillé  permet entre autre  une bonne approche de Rapa Nui ou ile de Pasques que nous découvrirons bientôt.

Mercredi , balade dans la ville en attendant le bus du soir qui va nous descendre vers le sud à Puerto  Montt , une nuit de bus ,pour arriver à Puerto Montt  jeudi fin de matinée ,Nous utilisons souvent le bus au Chili , très bien organisé , à l’heure , il permet de parcourir des centaines de KM dans de bonnes conditions

Puerto  Montt , petit  port , tout près de l’ile de Chiloe , ressemble à  une petite ville du bout du monde  .Le climat y est plus froid et humide ,balade sur le front de mer  ,ou nous viendrons peut être un jour avec Marick, Un petit port ou on trouve quantité de saumons élevés dans la région , le Chili est le deuxième producteur de saumon au monde et fait tout pour dépasser la Norvège ce qui ne va pas sans poser de problèmes environnementaux ! Sur les étals aussi , quantité de congres , merlus , crabes , de moules , énormes .Des barques font la navette avec Chiloe , pays de la patate , et transportent multiples denrées d’une rive à l’autre, tandis qu’un lion de mer , posté sur la rive profite des quelques timides rayons de soleil , indifférent à toute activité humaine

Vendredi , le ferry Evangelista va nous emmener pour 4 jours de Puerto Montt à Puerto Natales ,encore plus au sud  à travers les canaux de Patagonie .le ferry a une double  vocation  touristique et de commerce , Rendez-  vous entre 9h et 11 h pour le checking ,puis  déjeuner dans une des nombreuses gargote  du  port , le marché attenant regorge de saumons frais , fumés à des prix défiants toute concurrence  , merlus congre et crustacé , des moules énormes , des fruits et légumes .Il y a de quoi faire un bon avitaillement

 14 h embarquement, le ferry se remplit sans cesse de camions, , voitures, d’autres véhicules arrivent et déchargent leur cargaison dans ce ferry,(nous voyagerons même avec des chevaux) et c’est avec perplexité que nous voyons  « Evangelista » se charger ainsi .17h , manœuvres de départ , le lourd ferry fait mouvement et cap au sud . La météo nous annonce un coup de vent, mais au début nous naviguerons à l’abri de Chiloe  et dans les canaux et serons donc à l’abri .

Découverte de la vie en groupe dans cet univers fermé que va être le ferry pendant ces quelques jours , Les touristes , nous sommes une centaine ,sont conviés au breefing pour connaitre le programme de ces 4 jours , population hétéroclite ,de chiliens , irlandais , espagnols , russes,canadiens, français et j’en oublie  ,et  de tous âges , et tous horizons ayant envie de découvrir ces contrées froides un peu extrêmes , même si c’est l’été ! nous partageons notre cabine avec un couple de belge flamands , et faisons vite connaissance .Nous ferons équipe avec Etienne qui a fait un tour du monde à la voile en solo , et Roland , sportif (triathlon), qui voyage jusqu’à Ushuaia avec son vélo. Au fur et à mesure , les relations se nouent , et le dernier soir , les groupes formés à l’apéro témoignent de rencontres  nouées au cours de ce voyage

Nous voyageons principalement dans les canaux , plus ou moins étroits   Samedi , météo moyenne , mais pas de pluie , nous descendons tranquillement vers le sud et naviguons entre les nombreuses iles qui constituent cette région

Le soir , nous quittons les canaux pour le Pacifique , mer un peu moins calme par 30 nœuds de vents avec pointe à 45 , mais vent arrière , le diner et le début de nuit  seront un peu mouvementés pour certains passagers,  et dimanche nous nous approchons du glacier Tempano ,magnifique  avec  ses nuances bleutées   , nous nous approchons d’assez près pour le contempler , tandis qu’un canot se met à l’eau pour ramener quelques glaçons , utiles à l’apéro !    Arrêt dans le minuscule village de Puero Eden , moins de 200 habitants , quasiment coupé du monde (mais relais téléphone quand même)    Le temps coule doucement tandis que défilent  des ilots , des monts enneigés d’où s’écoulent quelques cascades , chacun s’installe selon ses gouts , lecture , jeux de cartes ,promenade sur le pont , discussions, voire assoupissement dans la tiédeur du salon et déjà lundi , et débarquement cet après midi  à Puerto  Natales. Après échanges de coordonnées  chacun reprend son sac, son voyage, son histoire

Demain cap sur le cap de Torre Del Paine 

Voir les commentaires

Published by marick - - Le Chili

Nous arrivons vers 11 h du mat’ ,reposés, à Santiago, capitale du Chili ,le voyage a été agréable , nous étions situé à l’étage  dans le bus , juste au-dessus du conducteur , donc une vue imprenable pour découvrir  le pays

 Nous avons réservé pour 3 nuits, grâce au site airbnb, un appart dans le centre de Santiago , Marichlova Pinochet( !)nous accueille au  22 ème étage , petit 3 pièces confortable et lumineux  , pas plus cher qu’un hôtel mais beaucoup plus sympa , on se sent un peu chez soi , on peut faire la cuisine , et gérer le linge plus facilement,

Il fait un temps superbe, ciel bleu et de plus en plus chaud. On part à pied dans le centre - ville tout proche , beaucoup de monde sur les larges trottoirs , une population très jeune , nous sommes dans le quartier des universités ; c’est le printemps ici dans l’hémisphère sud  , tilleuls , platanes , lauriers roses , bougainvilliers , tout est en pleine floraison ! Et sur le marché, on achète cerises et fraises à déguster en marchant 

Nous cheminons de longues heures, notamment dans le quartier ou barrio bellavista , quartier bohème , aux multiples couleurs et fresques sur les murs

Nous allons à la «Chiscona », une des maisons de Pablo Neruda, que l’on peut visiter

Le nom de chiscona signifie « ébouriffée », il baptisa cette  maison en hommage à la chevelure de son épouse Mathilde Urrutia ;

Pablo Neruda adorait la mer mais il n’aimait pas naviguer Toute sa maison évoque l’intérieur d’un bateau, avec son mobilier marin, une salle à manger qui ressemble au carré d’un bateau et un bureau légèrement incliné comme à la gite !  On y découvre aussi une collection de verre teinté, de coquillages de meubles et d’œuvres d’art réalisés par ses amis artistes , cependant beaucoup d’objets ont disparu sous la dictature !

Diimanche musée , de la Solidaridad Salvador Allende ,et l’après -midi ballade dans les parcs et jardins , nombreux et très fréquentés en cet après-midi estival

Et demain nous irons à Valparaiso !    

Voir les commentaires

Published by marick - - Le Chili

Lundi 19 novembre 2012

 Réveil à 2h du mat’, et départ à 3h, les paysages découverts ce matin depuis le lever du soleil sont magnifiques, traversée du désert de Dali appelé ainsi en raison des paysages qui rappellent une de ses toiles ;autour de nous les volcans Tomasaml (5900 m) ,Ollaque , toujours en activité, Licancabur (5900 m)qui fait frontière naturelle entre les 2 pays, à suivre la  Laguna Colorada, la Laguna Blanca , la Laguna Verde , les geysers qui soufflent de la vapeur d’eau chaude, dans ce petit matin frisquet   , arrêt petit déjeuner et bains dans les sources chaudes pour les plus courageux et vers 9 h arrivée à la frontière bolivienne,, petite cabane au milieu de nulle part  avec 2 fonctionnaires boliviens pour les formalités de sortie . un bus chilien nous attend, d’autres véhicules arrivent, et leurs passagers nous rejoignent, 1O heures , nous démarrons et quittons ce pays très attachant qu’est la Bolivie

En 1879 , la guerre du Pacifique priva la Bolivie de son accès à la mer Le Chili s’empara du port d’Antofogasta  grâce à l’aide des anglais et des allemands cette perte fut lourde de conséquences pour l’avenir économique de la Bolivie  ,(augmentation importante des couts d’exportations et d’ importations , ) perte aussi d’immenses gisements de salpêtre et de cuivre .il reste donc un ressentiment envers le Chili ,et les chiliens se posent toujours en conquérant , alors quand  l’accompagnateur du bus nous dit « bienvenue dans la civilisation », nous sommes un peu surpris et choqués par  ces propos

Coincé entre les Andes et le Pacifique, le Chili s’étire sur une bande étroite de 4300 km sur une largeur moyenne de 175 km lui assurant une diversité de paysages : forêts luxuriantes, vallées fertiles plantées de vignes, steppes désertiques, lacs bleu-vert, volcans enneigés, fjords et glaciers impressionnants .nous n’avons qu’un mois pour tout découvrir , sachant que nous avons aussi prévu l’ Ile de Pasques !    

1200m de dénivelé plus tard avec au passage une vue magnifique sur le Salar et le Désert d’Atacama   le bus s’arrête, contrôle rapide des bagages, et passeports  puis Il nous faut  trouver un hôtel , nos amis suisses  continuent le voyage avec nous pendant quelques jours.

 San Pedro de Atacama est une petite ville très touristique,  aux rues poussiéreuses  et bordées de .nombreux hôtels, restaurants et agences pour la  découverte des nombreux sites touristiques

 Nous nous installons et profitons d’une bonne douche, puis déjeuner et organisation des  visites pour les jours suivants :demain matin , de bonne heure , geysers du Tatio , je fais connaissance avec  ma voisine de bus , une française  qui  elle aussi , avec son mari , fait  « le tour », leur bateau est près de Chiloe, (on dinera donc le lendemain soir ensemble pour partager quelques moments de voyage).On grimpe , en bus là –haut - 8 degré , ça caille ! nombreux geysers de vapeur et d’eau  ,petit déj’, puis bains thermaux , redescente vers San Pedro ,l’ après- midi à 16 h départ  vers la pierre du Coyotte ,   la Vallée de la Mort, impressionnante , dans le désert , et la vallée de la lune , magnifique  coucher du soleil  , puis  à  21 h départ pour l’observatorio .l’ astronome français , Alain Maury nous fait découvrir , par une nuit (presque)sans lune, les nébuleuses, galaxies, et autres planètes   et c’est avec la tête  remplie d’étoiles, et les paupières un peu lourdes   que nous regagnons notre hôtel

Mercredi , jour des enfants , alors repos et planification de la suite du voyage , billets de bus , hébergement Santiago , billet Ile de Pasques, etc ;….

Demain jeudi , départ pour Santiago en bus , 20 heures , mais les bus sont très confortables , on peut y dormir

Alors , hasta luego

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by marick - - Le Chili

Mercredi  14 novembre, à Copacabana

Rendez -vous le matin avec notre guide  pour découvrir l’ ile du soleil , une ile mythique sur le lac de Titicaca ,car selon la légende  c’ est dans cette ile que le dieu Soleil s’était réfugié lors du temps du déluge et de l’obscurité et que c’est  de cette ile que partirent Manko Kapak et Mama Oliko  pour fonder Cuzco

Départ  en bateau pour environ deux heures de traversée  ,puis nous parcourons  le nord de l’ile et découvrons  plusieurs  sites  archéologiques .Il fait un temps magnifique , la vue sur le lac et les volcans est  un vrai plaisir et notre guide  nous conte avec passion l’histoire de son peuple ;

L’ile est très escarpée , les quelques  habitations sont approvisionnées par les ânes  qui grimpent , chargés comme des  mulets , le ciment , les boissons , matériaux de construction etc…, et ce 3 fois  par jour , la pente est très raide , ils  sont rassemblés sur la plage et s’abreuvent un peu  en  attendant la navette qui dessert la petite ile Nous grimpons à la source sacrée , et remplissons une gourde « porte bonheur », avant de reprendre la route du retour en fin de soirée  

Mercredi , escalade au  Calvario , le calvaire à 3966 m ,  ça grimpe , ça  grimpe , nous parcourons toutes les stations et là- haut superbe vue sur Copacabana et le lac .et bonus , on peut acheter des euros , des dollars , des voitures , bref tout ce qu’on rêve d’avoir et les faire bruler en offrande   !

Descente facile avant de prendre un  bus pour La Paz , 3 h de route sur le magnifique altiplano,       passage , en bac du détroit de Tiquina , très folklorique , le bus chargé sur une  vague plate- forme en bois rudimentaire , qui avance avec un petit moteur hors-bord, et le conducteur se déhale de la rive avec une « pigouille » , quant aux passagers du bus , nous sommes tranférés  en petit bateau moteur , et tout le monde reprend sa place dans le bus !PB150315

 

Arrivée à La Paz en de journée, capitale qui s’étage de 3200 m à 4200m, nous arrivons par l’altiplano et  le panorama  qui s’offre à nous est impressionnant ! le cœur de la ville se situe à 3600 m d’ altitude, et plus on descend , plus les quartiers sont chers et chics , zone résidentielle , climat plus doux , végétation , bougainvilliers et mimosas qui fleurissent toute l’année, puis on grimpe de 500 m , zone d’activité commerciale  avec églises ,administrations,  place centrale , hôtels et au fur et à mesure que l’on monte  , moins de végétations , climat plus hostile et la haut la zone oubliée , aux  constructions inachevées  , poussiéreuses ,

La Paz  est malgré tout une capitale attrayante et  captivante, brouillonne , bruyante et  animée, ou tous les vendredis soirs , les hommes sortent en célibataires ! Ca en fait peut être rêver certains , mais comme nous dit le guide , ce soir là , les femmes mariées sont donc disponibles !

Découverte de la vallée de la lune ou l’érosion des roches a créé un site « lunaire »

Nous découvrons aussi  des chants et danses traditionnels, culture joyeuse, colorée, exubérante, le  carnaval d’Oruro , ville voisine de La Paz est  , en Amérique du Sud aussi populaire  et important que celui de Rio

 

Samedi , 17 novembre, départ de La Paz tôt le matin pour Uyuni ,cité étrange , crée en plein milieu de nulle part , il y a un peu plus d’un siècle. Le président Aniceto Arce actionnaire d’une compagnie minière  à capitaux chilien et boliviens voulait que cette région de Bolivie dispose d’un bon réseau ferroviaire d’où partiraient les trains en direction du Chili et de l’Argentine , mais suite à différents aléas politiques ou climatiques(tremblement de terre)les projets ont capotés et il y a donc un cimetière des trains dans cette ville « Bagdad Café », amusant , on diffuse du Brassens dans un petit « lolo »

 L’agence nous annonce que notre programme sera peut être  modifié, car la frontière du sud vers le Chili est bloqué depuis 3 jours !

Nous rencontrons nos compagnons d’excursions pour ce périple de 3 jours :  Fiona et son ami Antonio, une de leur amie commune Virginia  ,tous les 3 suisses ,à peine   trentenaires et   Cozette angevine, de 10 ans notre ainée ainsi  que  Walter le chauffeur ;nous ferons plus amples connaissance  et formerons  une bonne équipe pendant ces 3 jours d’excursions :avec au menu  Salar  de Uyuni ,le plus grand  désert  de sel  du monde , 12000 km 2 à 3646  m d’altitude ,  grandiose !

On a l’impression de marcher sur de la neige gelée, ça craque sous les pas, et cette blancheur, en plein soleil !  Au milieu de ce Salar, une ile  Incahuasi , en quechua  la maison de l’indien avec de nombreux cactus,  dont l’un à terre depuis peu est le plus vieux  1300 ans ! Nous y ferons la pause déjeuner

On a l’impression de marcher sur de la neige qui craquèle, très déconcertant, paysages inconnus, dépaysement assuré !

Ou dormir ? car le blocage de la route du sud concentre l’ensemble des touristes dans la zone .Après quelques  recherches infructueuses, le chauffeur nous déniche un toit : une sorte de yourte en brique de sel, très chaleureuse pas d’eau chaude , tant pis , diner joyeux avec toute l’équipe ,

Toujours des  incertitudes pour passer la frontière au Sud.

Dimanche, départ vers le  Salar de Chiguana, paysages magnifiques, un alignement de volcans offre ses couleurs gris, argent , blanc rouge dans un panorama splendide, nous descendons tous de la voiture pour passer la voie ferrée , nous verrons  tout au long de la journée des paysages d’une incroyable beauté, avec de nombreuses lagunes (entre autres Canapa, Honda , Hedionda ) ou ont élu domiciles des  flamants roses  Déjeuner en plein air avec pour décor ces fabuleux paysages

Puis retour à Villa Alota  pour la nuit ,  petit bled paumé ! Walter nous informe que nous pourrons aller vers le sud et terminer notre périple, il faut se lever très tôt , 2h du mat’ mais cela en vaut la peine , le petit jour nous découvrira les beautés du Sud Lipez : Laguna Colorada, Geysers du soleil du matin à 4000 m , Laguna verde et Laguna Blanca  

 A 9h3o nous quittons la Bolivie pour le Chili , mais ces images de la Bolivie restent à jamais gravés et sont  sans doute les plus belles que nous ayons vues ! 

Voir les commentaires

Published by marick - - La Bolivie

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 > >>
Haut

Le blog de marick

un voyage autour du monde d'un couple sur un outremer 49

OU EST MARICK

actuellement en CORSE A SAINT FLORENT

Pages

Hébergé par Overblog