Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de marick

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Voir les commentaires

Published by marick -

La terre est ronde ! Et on peut en faire le tour !

Partis le 17 janvier 2012 de Pointe à Pitre , nous sommes revenus vers notre chère Guadeloupe avec une escale à Marie Galante , puis Petite Terre en compagnie de Banana qui ne connaissait pas encore ces petites merveilles ! Puis direction Sint Maarten pour une ultime navigation ensemble ! Banana part plus au nord , le voyage est fini , il est donc à la recherche d une nouvelle famille mais une nouvelle aventure canadienne se dessine pour les Bananeros

Pour nous ? Eh bien des retrouvailles a terre en Guadeloupe et ensuite Marick va se reposer à Grenade tandis que nous retrouvons notre Vendée pour plusieurs mois car nous allons assister au départ de la mythique course Vendée Globe , le 6 novembre , et ensuite ? Retour sur les Antilles dans un premier temps

Beaucoup de souvenirs intenses , d images , de rencontres , de sourires , de partages , des navigations idylliques ou moins , mais toujours le plaisir de la mer , de lieux à vouloir revisiter et tellement d autres à voir

Le sentiment que notre planète est si belle , si vulnérable , si précieuse !

Un rêve réalisé pour mon capitaine , et une aventure incroyable pour moi !

Voir les commentaires

Published by marick -

Don't cry for me ArgentinaDon't cry for me ArgentinaDon't cry for me Argentina
Don't cry for me ArgentinaDon't cry for me Argentina

Voir les commentaires

Published by marick -

Voyage São Paulo Buenos Aires Iguacu Voyage São Paulo Buenos Aires Iguacu
Voyage São Paulo Buenos Aires Iguacu
Voyage São Paulo Buenos Aires Iguacu Voyage São Paulo Buenos Aires Iguacu

Voir les commentaires

Published by marick -

Nous revenons d un périple de 10 jours qui nous a permis de découvrir Sao Paulo ville brésilienne active , et très animée , visite de la ville à pied pour découvrir ses vieux quartiers , visiter ses églises et flâner dans ses rues

Puis Buenos Aires , la Place de mai , célèbre pour ses femmes qui chaque jeudi , en font le tour , tristes souvenirs de l'époque de la junte militaire , actuellement encore sensibilisée à la guerre des Malouines

Très bonne ambiance européenne avec ses bars , ses terrasse , ses restaurants , son célèbre tango , ses vieux quartiers restaurés , visite sur la tombe d'Eva Péron, incursion en Uruguay pour une nuit à Colonia do Sacramento , juste de l autre cote du fleuve Rio del Plata , ville endormie et plaisante , certainement plus sympathique sous le soleil , mais la météo en avait décidé autrement

et bien sur , direction les chutes d 'Iguacu , coté argentin d'abord , puis brésilien à Foz de Iguacu

les chutes sont d 'une puissance énorme , et on les approche de très près , superbe

demain , on se met en mode préparation départ , avitaillement , formalités , quelques menus travaux , car on va mettre le cap sur la guyane

Voir les commentaires

Published by marick -

salvador
salvador
salvador
salvador
salvador

Voir les commentaires

Published by marick -

Dans la Baie de Salvador de Bahia

Salvador de Bahia et la baie de Todos os Santos est comme une immense rade, aux cotes ponctuées d iles et de criques sableuses le plus souvent ou rocheuses, abri naturel pour les caravelles qui traversaient l Atlantique, chargées d ‘esclaves ce qui fait qu elle est peuplée à 80% de descendants des anciens esclaves africains

Salvador dresse ses hautes tours étroites le long de la péninsule, de plus près, elles sont très souvent mal entretenues

Le Pelourhino , quartier ancien avec ses nombreuses églises et couvents se visite à pied , de jolies maisons colorées bordent les rues tranquilles , le soir les touristes et les autochtones se retrouvent pour boire un verre , diner , chanter , danser , la salsa n’est jamais bien loin

La plage vers Barra est accueillante, quelques musiciens animent les fins de journée à l heure de la caipirine fraiche et citronnée

Tout près, de l autre coté de la Baie , Itaparica , ile et également village paisible , avec ses jolies maisons portugaises possède le charme désuet d ancienne cité coloniale , baigneurs et pêcheurs se côtoient en cette fin de journée

Cap au sud, à plus de 30 MN , l ‘archipel de Tinharé avec ses 26 iles dont 3 seulement sont habitées

Tinharé est habitée depuis 1505 , début de la conquête portugaise, un mur d’enceinte et un fort rappellent que les Portugais et les Néerlandais se sont battus pour le contrôle de la baie de Bahia

Morro de Sao Paulo, au nord , la montée raide à la sortie du port pour atteindre la place du village muscle nos mollets ramollis par des journées de navigation , pas de voiture , alors tout :valises , sacs , boissons est monté par des porteurs en brouette

Quatre plages offrant transats, parasols petits restaurants se succèdent

Plus au sud Guarapu, village tranquille de pêcheurs avec quelques restaurants proposant les « lambreta » , coquillages semblables aux clams

A 30 MN plus sud , la péninsule de Marau avec ses innombrables plages de sable coté atlantique, Barra Grande s est beaucoup développée depuis 15 ans , nous y avons rencontré entre autre un breton qui propose des crêpes ,

Pas de route bitumée, mais du sable alors le quad s’impose pour descendre vers Taipu de Fora , ici et là de façon un peu anarchique poussent des « poussadas » plus ou moins entretenues qui ternissent un peu l’ ensemble

En s’enfonçant dans la péninsule, nous atteignons le joli village de Marau et poussons jusqu’à la cascade en surveillant le sondeur car il n ‘y a plus de carte, fort heureusement nous évitons au retour des rochers que la marée haute nous avait cachés

La Baie de tous les saints ou Bahia de todos os Santos s’étend sur 1000 km2, ses 56 iles comptent quelques vestiges architecturaux de sa riche histoire

L Ilha Bom Jesus Dos Pasos avec ses nombreuses barques de pêche affleure le niveau de la mer , les rues retrouvent rapidement le calme après la sortie de l’école

En remontant le Rio Paraguacu , trois plate- formes pétrolières semblent abandonnées , plus loin le couvent de San Francisco , et en remontant mouillage à Maragojipe , perdue au fond de la baie

Mais nous voulons remonter plus haut vers Sao Felix et Cachoeira , ce sera en taxi , car pas de carte pour naviguer et à priori pas mal de rochers

Cette remontée est aussi une remontée dans le temps à l époque prospère du tabac , le meilleur du Brésil , Cachoeira est apaisante et accueillante , de nombreuses terrasses le long du fleuve pour prendre un verre en fin de journée .

Mais il faut déjà rentrer , notre chauffeur de taxi ne veut pas trainer , on ne circule quasiment pas au Brésil la nuit tombée ,

Retour sur Marick , puis à Salvador Bahia Marina , Gérard et Françoise nous quittent

Pour nous retour à Aratu , on y laisse Marick 10 jours , pour partir à la découverte de la région

Voir les commentaires

Published by marick -

Salvador et la Baie
Salvador et la Baie
Salvador et la Baie
Salvador et la Baie
Salvador et la Baie
Salvador et la Baie
Salvador et la Baie
Salvador et la Baie
Salvador et la Baie

Salvador et la Baie

Voir les commentaires

Published by marick -

DE Sainte Hélène a Salvador de Bahia

Retour en arrière sur cette traversée, récit un peu technique pour les non initiés , et je m’ en excuse !

Dimanche 6 mars vers 9h 30, nous quittons le mouillage de Jamestown, Steeve et Rose Marie , des amis rencontrés aux Chagos , et avec qui nous avons partagé quelques escales ,partent eux demain après midi , on se retrouvera à Salvador , 1935 MN à parcourir, soit plus de 3500 km,

Nous avons pu faire un avitaillement de produits frais, hier nous avons nagé avec un requin baleine, incroyable

Après la dévente de l ‘ile, nous avons le vent arrière, 15 à 18 nœuds , Marick avance bien sous Grand Voile et geenak

Lundi, vers 19 h , (on est à environ 1700 MN de Salvador , )toujours sous geenak , à l ‘heure de l ‘apéro , plus de barre ! , Marick loffe , et Patrick découvre rapidement que l on n a plus de safran bâbord

On enroule rapidement le geenak , mais le bateau reste ingouvernable , il faut réduire : 2 ris et génois partiellement enroulé , on affale le geenak en urgence , qui pas très bien enroulé claque un peu au vent , ……..assez affairés on oublie de refermer le taquet de la drisse

Et …..comme il fait nuit , on voit mal ce qui se passe à l’ avant …la drisse finit par se coincer dans le génois …. complètement souquée ,bref , ce n est pas l idéal . On éclaircira ca demain matin

on est bâbord amure , Marick est équilibré , nous prenons nos quarts , pas très tranquille quand même .En éclairant avec une torche sous la coque bâbord , Patrick remarque que le safran est décroché , mais encore là , on aperçoit un bout de la mèche et la pelle

Au petit jour, le safran est encore là ,

On se résigne à couper la drisse de geenak , pour libérer le génois et rester manoeuvrant en cas de grains ou de vent plus fort

Patrick appelle le chantier , et tandis qu il est au téléphone , je surveille le safran , et soudain , un petit bruit , il est parti…., décroché , mais il flotte , IL flotte !!!!!!On note les coordonnées GPS , manœuvre de l homme à la mer , on le localise , il est tout près , tout glissant , Patrick l attrape pendant que je manœuvre , et nous réussissons , je ne sais comment à le remonter à bord , c est lourd un safran !

Bon on n’ a pas tout perdu , reste la question lancinante , certes on a deux safrans , il nous en reste un , mais si il lui arrivait la même chose ! Car sans safran, ce n est pas gérable, sauf à mettre les deux moteurs en marche ensemble, mais on n a pas assez de carburant pour arriver à Bahia , et les petits bruits de craquement ne sont pas du tout rassurant

On navigue tribord amure dans la journée , dérives abaissées au maximum , Patrick barre car des vagues font régulièrement décrocher le safran , ce qui met le pilote en alarme. Le soir on empanne , et on peut avoir nos rythmes de quart , soit environ 4h30 de sommeil par nuit , les jours se succèdent , on fait entre 140 et 150 MN par 24h

Le vent reste stable, 20 nœuds puis légèrement mollissant , ce qui est très bien

La lune est de plus en plus présente chaque nuit, les nuits bien étoilées , les jours se succèdent , plus que 1000M N , puis 500 , on croise les doigts et serre les f…….

On met parfois un peu de moteur quand des grains ont complètements vampirisés le vent , on pêche un super thon jaune , de beaux rayons verts signent la fin de journée et l ‘heure d’un peu de détente , on franchit le cap des 300MN et là on sait qu on pourrait finir aux moteurs si besoin

On est plus détendus, dernière nuit, Bahia au loin au petit matin, quelques gros bateaux dans la baie, quelques voiles aussi, et déjà du monde sur les plages

On va à Aratu , dans un chantier au fond de la Baie tenu par un français Philippe , un très bon professionnel , on se met au ponton de la Ocema Iate Club , enfin , on décompresse !heureux

La nuit est longue et réparatrice ! dimanche escapade à Salvador , premiers bains et caipirine

Lundi , au boulot , il faut rendre à Marick ses deux safrans

Voir les commentaires

Published by marick -

Voir les commentaires

Published by marick -

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Haut

Le blog de marick

un voyage autour du monde d'un couple sur un outremer 49

OU EST MARICK

actuellement en CORSE A SAINT FLORENT

Pages

Hébergé par Overblog